makes microbiology easier

Microbiote cutané : exemple de réalisation

Analyse de l'impact de produits cosmétiques sur la protection et la réparation du microbiote de la peau

Pour les études de microbiote cutané sur un panel de volontaires, plusieurs approches sont possibles afin d’identifier différents effets (ou l’absence d’effets) d’un produit fini ou d’un ingrédient.

Une de ces approches repose sur un protocole précis permettant d’analyser l’impact d’une formule sur la protection de l’équilibre microbiote, et sur sa capacité à restaurer cet équilibre initial propre à chacun. 

Cette procédure permet d’obtenir des résultats pertinents et interprétables quant à l’action du produit cosmétique sur l’écosystème microbien, en se basant sur l’équilibre initial de chaque volontaire, en perturbant cet équilibre de manière contrôlée, et en analysant les conditions de retour à cet équilibre de base.

Durant la phase de déséquilibre du microbiote, l’intérêt est d’identifier si le produit a permis de limiter les variations de la population microbienne induites par les lavages répétés et intensifs. Cette analyse permet de déterminer quelles populations microbiennes ont pu être « protégées » par l’application du produit sur la peau.

Cette procédure de lavages successifs peut être remplacée par une autre méthode contrôlée qui permettrait également de conduire à une dysbiose de la flore cutanée.

Durant la seconde phase qui consiste à laisser l’équilibre du microbiote se restaurer, l’objectif est de voir dans quelle mesure l’application du produit permet un retour plus rapide et efficace à l’équilibre initial, par rapport à une zone non traitée par le produit.

Ce modèle permet ainsi de conclure quant à l’effet protecteur d’une formule dans tout contexte qui induirait un déséquilibre de l’écosystème initial, et quant à l’effet réparateur du microbiote grâce à l’application du produit.