Ingénierie de souches : exemple de réalisation

"Bactérie Verte" : construction d'une souche plateforme à partir de la bactérie Pseudomonas aeruginosa (modèle SM59)

TRAVAUX
A partir de la souche de référence PAO1, suppression de la plupart des éléments génétiques codant pour des mécanismes de résistance aux antibiotiques, de virulence et de pathogénicité (systèmes d’efflux, enzymes, gènes de modification de la membrane, facteurs sécrétés, facteurs structuraux).
Retrait d’env. 1% du génome
Plus d’informations liées au contexte du projet : R&D-Bactérie Verte.

 

CARACATERISTIQUES
› Fitness non altéré

› Hypersensibilité aux antibiotiques : 
• 2 à 256 fois moins de résistance aux antibiotiques anti-pyocyaniques

› Diminution de la virulence et de la pathogénicité : 
• -68 % de cytotoxicité vis-à-vis de macrophages murins
• -44 % d’adhésion aux cellules pulmonaires
• -74 % de capacité à former du biofilm
• -50 % de capacité à tuer les larves de Galleria mellonella

Mécanismes de résistance délétés classés par famille :
      – Systèmes d’efflux : MexAB, MexXY, MexCD, MexEF, MuxABC
      – Enzymes : AmpC, APH3’IIb
      – Modification de la membrane : ArnBCDATEF

Mécanismes de virulence délétés :
      – Elastases : LasA, LasB, AprA
      – Exotoxines : ToxA, ExoS, ExoT et ExoY
      – Flagelle : FliEFG
      – Phospholipase C : PlcH
      – Pilus de type IV : PilQ
      – Rhamnolipide : RhlA
      – Quorum Sensing : PqsA, RhlIR, LasIR
      – Lectines : LecA, LecB